0

Une gélule spéciale pour un traitement d’un mois

gélule spéciale

Si vous prenez des médicaments quotidiennement pour des traitements allant d’une semaine à un mois, il existe désormais une gélule spéciale qui peut vous faciliter la vie. Avec autant de responsabilités à la maison, au boulot il est possible que vous ayez omis la prise de vos cachets régulièrement. Cela peut nuire à votre santé, car les remèdes ne sont pas pris convenablement. Cette gélule spéciale sera d’ici peu votre alternative.

Une gélule spéciale : comment agit-elle sur l’organisme humain ?

En France, on compte entre 30% à 50% de patients qui oublient de prendre leurs cachets surtout les personnes trop occupées et les seniors. Ce pourcentage a fait qu’il fallait trouver une solution pour que les traitements réussissent. Une gélule spéciale qui se déplie en étoile a été créée. Elle est en forme de bâtonnet de deux centimètres. Lorsque le patient avale le médicament et quand il arrive dans l’estomac, il se transforme en un flocon mesurant quatre centimètres de diamètre. Ce flocon ne passera pas l’intestin, mais se décompose dans l’estomac au bout de quelques semaines.

Une gélule spéciale : comment la prendre ?

Pendant que le médecin prescrit un traitement d’un mois, le patient prendra la gélule et celle-ci va agir de manière régulière dans l’organisme. Le patient avale la gélule au tout début du mois par exemple, puis celle-ci va libérer la dose indispensable au quotidien jusqu’à ce que le traitement touche à sa fin. Le patient ne craindra pas d’avoir ainsi oublié d’avaler son comprimé du jour. Le fonctionnement de cette gélule reste le même que ce soit pour un traitement d’une, de deux ou de trois semaines.

Une gélule spéciale : est-elle déjà accessible ?

Pas pour le moment, néanmoins, le test a été fait avec succès chez l’organisme humain. Le test était focalisé sur l’Alzheimer ainsi que sur la schizophrénie. D’ici peu, sa commercialisation aura lieu. La société Lyndra qui a créé cette gélule souligne que ce nouveau concept de médicament pourra bien évidemment aider d’innombrables patients. Son équipe se concentre aussi sur une gélule pour la pilule contraceptive et les trithérapies (VIH). L’avantage serait donc d’avaler en douze gélules en une année au lieu de prendre des centaines de piles tous les ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *