0

Remarcher grâce à l’exosquelette : enfin un rêve qui peut se réaliser !

Remarcher grâce à un exosquelette

L’exosquelette est un appareil permettant à ceux qui sont atteints de paraplégie à remarcher. Les études effectuées pour matérialiser cet appareil se réalisent en Amérique. Son rôle est de transmettre les informations de l’environnement de l’organisme humain sous forme de sensations. Ces dernières sont définies comme un système de rétroaction tactile. Ce projet a fait huit volontaires américains pour essayer l’appareil. En France, les premiers essais sont en cours.

Une petite histoire de l’exosquelette

L’exosquelette a été développé entre l’année 2009 et l’année 2014. Cette prothèse est le résultat des études effectuées par les 156 chercheurs des quatre coins du monde. À la tête se trouve le neuroscientifique brésilien Miguel Nicolelis. C’est à la fin de l’année 2012 qu’ils ont fait appel à des volontaires handicapés pour essayer l’exosquelette. Ces derniers ont eu besoin de 1 100 heures de formation pour réussir à se tenir debout et remarcher. En 2015, Miguel Nicolelis a souligné lors de la conférence scientifique Brain Forum que les formations ont fait que les handicapés testés éprouvaient la sensation d’appartenance de ces membres.

Rewalker dans le monde

À travers le monde, les « Rewalker » sont connus comme des personnes handicapées testant les exosquelettes. Un individu peut en effet se tenir debout et remarcher grâce à cet appareil. Ce dernier a besoin de l’aide d’un technicien pour être enfilé par le handicapé. Cet appareil est attaché autour des jambes, de la poitrine et du dos. Lorsqu’il est enfilé, le rewalker prend un peu de temps pour avoir son équilibre avant de faire des pas. Les autorités médicales aux États-Unis approuvent cet appareil depuis sept ans. C’est pourquoi l’exosquelette est porté aujourd’hui par 250 personnes dans le monde. La France n’est qu’au début de l’essai, mais beaucoup voudront certainement remarcher alors, l’exosquelette est un rêve qui se réalise pour les handicapés de cette destination.

Toutefois, la contrainte de prix peut limiter les personnes qui pourront s’en procurer. Appareil très coûteux, l’exosquelette est mis sur le marché sous un prix de 80 000 euros. En tout cas, il est certain que de nombreux handicapés feront l’effort de réunir cette somme pour pouvoir remarcher de nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *