0

Les matériels à prévoir pour construire un drone par ses propres moyens

matériels pour fabriquer un drone

Le drone est un gadget indispensable sorti tout droit de l’industrie militaire. Il fait partie des nouvelles technologies les plus utilisées à l’heure actuelle pour de nombreuses raisons. Mais est-il possible de concevoir cet accessoire soi-même ? De manière générale, cela ne présente pas un risque et il est pratiquement concevable de fabriquer soi-même des drones civils. Il suffit d’avoir quelques connaissances électroniques et de se munir les bons matériels. Explications.

Les différents éléments qu’il faut assembler

Pour fabriquer facilement un drone chez soi, il faut en premier lieu déterminer de manière précise l’objet qu’on veut obtenir, c’est-à-dire est-ce un drone terrestre ? Un mini-drone ? Ou encore un drone capable de prendre une vue aérienne, avec caméra embarquée ? Cela dit, les diverses fonctions de l’objet à créer vont définir l’ensemble des éléments qui le composeront. Pour construire un drone, il faut penser avant tout au rotor et sa dimension. Ceci contribue à bien choisir la puissance du moteur. La taille de chaque rotor requiert en effet plus d’énergie à produire, ce qui demande l’utilisation d’une batterie très puissante.

De toute manière, quel que soit son projet, la fabrication d’un drone présente une figure imposée dont certains éléments restent absolument indispensables. Ci-après se trouvent donc les différents matériels qui seront relativement utiles durant l’étape de fabrication, à savoir :

Les châssis

Il s’agit de l’élément central du dispositif. Ce matériel servira de support de l’ensemble des pièces. Le châssis déterminera également la forme définitive du drone, notamment son design. En général, les châssis sont conçus à base de fibre de carbone ou en aluminium. Ces matériaux sont légers et résistent au choc.

Les moteurs

Le choix du moteur dépend également de l’utilisation qu’on fera du drone. Chaque motorisation doit en effet fournir assez de puissance et elles doivent être légères et rapides. Aussi, il faut noter que la puissance du moteur régule la consommation en énergie du drone. Plus il est puissant, plus il consomme de l’énergie.

Les hélices et les contrôleurs de vitesse (ESC)

En général, ces éléments doivent conjointement être liés aux moteurs du drone. Et pour cause, les hélices sont le prolongement du moteur et doivent être choisies en fonction de la forme du moteur. Quant aux contrôles de vitesse, ceux-ci doivent évaluer les informations du contrôleur de vol. L’idéal est d’en posséder un par moteur.

La batterie

La batterie est la pièce maîtresse qui déterminera l’autonomie du drone. Pour plus de précision, elle joue un rôle important sur le temps d’utilisation de l’objet, qu’il soit aérien ou autres. Les différentes caractéristiques à prendre en compte lors du choix de la batterie sont nombreuses. Le plus important est d’opter pour une batterie de type LiPo (lithium polymère ion). Quant aux autres points à déterminer, il faut vérifier avec soin la tension, le rythme de décharge, le poids et la capacité de la batterie. Lors que la capacité est grande, le poids de cet accessoire augmentera en même temps, ce qui n’est pas du tout favorable vis-à-vis de la stabilité de l’appareil.

Pour mieux concevoir son drone, il est conseillé de découvrir des tutoriaux pour savoir les autres accessoires à combiner avec ces éléments principaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *