0

La musique améliore la communication : cas des autistes

musique améliore la communication

Les chercheurs canadiens penseraient que la musique est un outil thérapeutique pour les enfants atteints d’autisme. En effet, cette thérapie sert à connecter les parties motrices du cerveau et les parties auditives. Les enfants autistes pourront dans ce cas améliorer leur communication.

La musique améliore la communication, résultat remarqué après des essais cliniques

Pour valider le fait que la musique améliore la communication des autistes, des essais cliniques qui ont duré trois mois ont été réalisés sur 51 enfants âgés de 6 ans à 12 ans. Mais avant de procéder à ces essais cliniques, les parents des enfants autistes ont été tenus de remplir un questionnaire indiquant le niveau de gravité de l’état de leur petit. Cela inclut les capacités de communication, les symptômes de l’autisme, leur comportement dans la famille, etc.

Les enfants ont été départagés aléatoirement en deux groupes. Le premier groupe se focalisait sur les jeux interactifs uniquement tandis que le deuxième groupe s’orientait sur les activités musicales. Les enfants sous essais ont eu besoin de 45 minutes de séance en musicothérapie auprès de la clinique de Westmount au Québec. Différents instruments de musique ont été utilisés pendant les séances de musicothérapie.

Au cours des douze séances hebdomadaires, les parents des autistes qui ont suivi des activités musicales ont remarqué un grand changement de leurs petits, tant au niveau de leur capacité communicationnelle que leur qualité de vie en famille. Pour les activités orientées sur les jeux interactifs, les enfants n’ont pas connu une amélioration particulière, mais cela ne signifie pas non plus qu’ils aient régressé au niveau de leur aptitude.

Les recherches liées à la musique et à l’autisme

Les chercheuses auprès du laboratoire international de recherche de l’Université de Montréal concentrent leur activité sur l’analyse entre la musique, le son et le cerveau. Les constatations se révèlent sur le fait que la liaison de l’audition et du cerveau est bien meilleure que la relation entre la vue et l’audition. Megha Sharda explique que lorsque la communication s’établit sur deux personnes, il faut faire attention au dire de celui qui parle et aussi de planifier dans son cerveau le moment où l’interlocuteur va prendre la parole après son écoute. C’est cette forme de communication qu’il faut toujours renforcer sur les enfants autistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *