Crétacé inférieur (128-125 M d'années)
 
Ordre : Saurischiens
Sous-ordre : Théropodes
Superfamille : Deïnonychosauriens
Famille : Dromaeosauridés
Genre : Sinornithosaurus
 
Longueur : 1,10 mètre
Hauteur : 50 cm
Poids : 9 kg
Sinornithosaurus vivait dans les forêts préhistoriques du nord-est de la Chine, il y a près de 128 millions d’années où il côtoyait une grande diversité d’animaux dont d’autres oiseaux primitifs et bien sûr de nombreux autres dinosaures.

Ce petit dinosaure est un Dromaeosauridé, donc, bipède, agile et rapide. Il avait de grands yeux, un assez gros cerveau et un long museau étroit pourvu de dents très pointues. Les trois doigts sur chaque main et les quatre orteils des pieds avaient de longues griffes incurvées, particulièrement tranchantes pour attraper des proies. En outre, la griffe du second orteil était immense. comme chez beaucoup d'autres dinosaures, notamment les plus véloces, la queue était renforcée et couverte de tiges osseuses.

Fossile de Sinornithosaurus avec ses dents rainurées.

Image David A. Burnham, PhD University of Kansas Biodiversity Institute

compteur de visite au format image
Les chercheurs estiment que la longueur des dents de Sinornithosaurus, devait lui permettre de pénétrer l'épaisse couche de plumes qui recouvrait es oiseaux de proie qui prospéraient pendant la période du Crétacé tardif. L'hypothèse selon laquelle Sinornithosaurus était venimeux est l'explication la plus cohérente pour ses caractéristiques crâniennes, et pourrait s’appliquer à d’autres raptors semblables.

Presque tout son était recouvert par un revêtement pileux. Bien que beaucoup d'autres dinosaures aient eu aussi ces protoplumes, celles-ci ne peuvent se fossiliser que dans des conditions géologiques exceptionnelles. Des structures semblables se retrouvent chez quatre autres petits Théropodes provenant du gisement de Liaoning.
Une étude publiée en 2009 dans Proceedings of the National Academy of Sciences montre que les incisives supérieures de Sinornithosaurus sont rainurées, longues, et semblables à des crocs. En outre, la mâchoire supérieure fossilisée contient une poche qui a pu abriter une glande à venin, et qui est reliée à la base des dents par une longue rainure. Comme celui des serpents dotés de ces crocs, le venin utilisé par Sinornithosaurus n'était sans doute pas mortel, mais devait provoquer un choc rapide, permettant au dinosaure de capturer sa proie.
Plus petit que ses cousins Deinonychus et Vélociraptor, Sinornithosaurus était cependant redoutable. On pense qu'il chassait seul les grands insectes, lézards, oiseaux primitifs et petits mammifères, mais attendait d'être en meute pour terrasser de petits herbivores et d'autres grosses proies.

Les membres antérieurs faisant les 4/5e de la longueur des membres postérieurs et l'articulation des épaules placée de côté offraient une grande possibilité de mouvement comme chez Archæopteryx. Bien qu'il n'était pas capable de voler, il n'est pas impossible qu'il ait pu battre des bras pour saisir de petites proies en vol.
Fossile de Sinornithosaurus millenii , Hong Kong Science Museum
L'unique squelette connu a été décrit en 1999. Il lui manque la plupart de la colonne vertébrale et la cage thoracique. En revanche, le crâne, les épaules, le bassin et les os des membres sont bien conservés.
album2395003.jpg mini_puces25.gif album2395001.gif
1999
Fiche mise
à jour le
19/09/2013
red5np9icgnnst3jlb53t7kbsb0h5_1369686183.0212animation3_250.gif red5np9icgnnst3jlb53t7kbsb0h5_1369686359.1489animation3_250.gif