Comme Callovosaurus, Camptosaurus est un représentant primitif de la famille des Iguanodontidés.

Il a été trouvé en abondance des deux côtés de l'océan Atlantique actuel, ce qui confirme que les continents nord-américain et européen étaient unis il y a 120 millions d'années.

Les premiers fossiles de Camptosaurus ont été découverts dans la Formation Morrisson, où une dizaine de squelettes quasiment complets. Des squelettes de juvéniles ont également été découverts. Le fait d'avoir retrouvé plusieurs fossiles sur un même site semble démontrer que Camptosaurus était grégaire, ce qui lui assurait une meilleure sécurité face aux éventuels prédateurs.

Camptosaurus était un ornithopode plutôt massif, car il avait un gros estomac pour digérer l'énorme quantité de feuilles, de racines et de branches qu'il mangeait.

 
 
Du Jurassique supérieur au Crétacé inférieur (146 à 113 M d'années)
 
Ordre : Ornithischiens
Sous-ordre : Ornithopodes
Famille : Iguanodontidés
Genre : Camptosaurus
 
Longueur : 3,5 à 7 mètres
Hauteur : 3 mètres
Poids : 400 à 500 kg
album2174006.jpg
À d'autres égards, Camptosaurus était un iguanodontidé relativement peu évolué. Le crâne était allongé, bas et massif.
 
Les mâchoires portaient de longues rangées de larges dents rugueuses idéales pour broyer et déchiqueter la végétation.
 
Elles se terminaient par une sorte de bec (probablement couvert d'un revêtement corné) qui permettait d'introduire des végétaux dans la bouche, où ils étaient ensuite tranchés par les dents.
 
Camptosaurus pouvait facilement se nourrir avec les végétaux coriaces qui poussaient au Jurassique supérieur et au Crétacé inférieur.
 
Une voûte palatine sépare les voies respiratoires des zones réservées à l'alimentation.
 
L'animal pouvait ainsi respirer tout en mâchant, une évolution importante pour tous les herbivores, puisque ceux-ci devaient passer la majeure partie du temps à se nourrir pour alimenter leur corps massif.

Il pouvait ainsi se pencher et s'appuyer sur ses pattes antérieures quelques instants pour manger des plantes poussant à ras du sol. .

Il se dressait également sur ses pattes postérieures pour croquer les pousses juteuses à la cime des arbres. Sa longue queue très lourde lui servait alors à s'équilibrer.

Ses doigts pouvaient saisir les végétaux dont l'animal se nourrissait. Le pouce formait un petit éperon et non un grand cône pointu comme chez Iguanodon

Crâne de Camptosaurus
Squelette de Camptosaurus dessiné par O.C. Marsh
Reconstitution d'un Camptosaurus (Carnegie Museum).
Il avait de longues pattes postérieures robustes, des pattes antérieures plutôt courtes et il marchait dressé sur ses pattes postérieures, car ses pattes antérieures n'étaient pas assez robustes pour marcher, mais les os de ses poignets pouvaient supporter son poids.

Les jambes de Camptosaurus étaient donc longues et puissantes, chacune tridactyle et à sabots. Les fémurs sont massifs et légèrement courbés. Sa longue queue très lourde lui servait à s'équilibrer.

Son dos était maintenu par des tendons ossifiés. Ce réseau d'os très fins et très longs soutenait sa colonne vertébrale tout en maintenant son dos droit et plat lorsqu'il marchait sur ses pattes postérieures.

uk.gif album2174005.gif mini_puces25.gif mini_puces25.gif mini_puces25.gif mini_puces25.gif album2174002.gif
1885
Fiche mise
à jour le
01/11/2009
red5np9icgnnst3jlb53t7kbsb0h5_1369686359.1489animation3_250.gif red5np9icgnnst3jlb53t7kbsb0h5_1369686183.0212animation3_250.gif