album2140090.gif
On a extrait 39 squelettes d'iguanodon d'une mine de charbon de ce site belge.
 
 
 
 
 
 
 
Depuis 1878, le nom de Bernissart résonne comme un symbole de la paléontologie dans le monde. C'est au mois de mars de cette année-là que des mineurs occupés à creuser un bouveau à 322 mètres de profondeur, dans la fosse Sainte-Barbe, trouvèrent des ossements gigantesques, ainsi que d'autres fossiles.

Les squelettes d'iguanodon de Bernissart sont célèbres pour le nombre et leur état de conservation.

 

Pour la toute première fois au monde, plusieurs squelettes de dinosaures entiers et articulés, les fameux “Iguanodons de Bernissart”. Au total, ont été mis au jour une trentaine d’Iguanodon bernissartensis complets ou fragmentaires et un Iguanodon atherfieldensis bien conservé.

Tous les dinosaures ne sont pas morts en même temps : on a distingué 4 groupes.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En creusant une galerie à -322 m, les mineurs constatent qu’elle est traversée par un “cran”, un puits naturel rempli d’argile. Ils y découvrent ce qu’ils prennent pour un tronc d’arbre fossile rempli d’or. C’est en fait un os d’iguanodon incrusté de pyrite, un minerai aux reflets dorés !

 
 
 

Les squelettes ne pouvant être plâtrés et transportés entiers, on les partage en blocs de 0,5 à 2 m. On attribue une lettre à chaque squelette et un chiffre à chaque bloc, puis on reproduit leur position exacte sur des plans. En trois ans, 600 blocs sont dégagés. Il faut 37 transports pour amener ces 130 tonnes au Musée royal d’Histoire naturelle de Bruxelles où sont nettoyés et réassemblés les spécimens.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette découverte a permis à la société scientifique belge de reconstituer une collection, unique au monde, d'une trentaine d'iguanodons, devenue le fleuron de l'Institut des Sciences Naturelles de Bruxelles.

C'est au début du crétacé (-135 millions d'années) que vivaient dans les marais devenus le gisement de Bernissart, non seulement les iguanodons herbivores mais aussi le mégalosaure carnivore, deux crocodiliens primitifs, deux espèces de tortues, un  amphibien dont les descendants font encore partie de la faune actuelle.

Près de 3000 spécimens de poissons ont en outre été ramenés à la surface, un fragment d'aile d'insecte attribué à la famille des cigales,une salamandre, six tortues d’eau douce, quatre crocodiles, quelques cônes de pin, du bois et de nombreuses fougères ainsi qu’une phalange de dinosaure carnivore et 280 coprolithes. Vu les espèces qui y vivaient alors, on peut en déduire qu’il y a 120 millions d’années, Bernissart était une région chaude et marécageuse !

Depuis 1972, un petit musée présentait des fossiles trouvés lors de la découverte. Depuis mai 2002, un grand musée a été édifié pour accueillir un dinosaure grandeur nature ainsi que des expositions diverses. Dans celui-ci, deux salles présentent les collections de fossiles et minéraux du Cercle Géologique du Hainaut.

album2140089.gif
Bernissart - Site où s'effectuent les carottages
album2140087.gif
REVUE DE PRESSE
album2140086.gif album2140085.gif album2140084.gif album2140083.gif album2140082.gif album2140081.gif album2140080.gif album2140079.gif album2140078.gif album2140077.gif album2140076.gif album2140075.gif album2140074.gif album2140073.gif album2140072.gif album2140071.gif album2140070.gif album2140069.gif album2140068.gif album2140067.gif album2140066.gif album2140065.gif album2140064.gif album2140063.gif album2140062.gif album2140061.gif album2140060.gif album2140059.gif album2140058.gif album2140057.gif album2140056.gif album2140055.gif album2140054.gif album2140053.gif album2140052.gif album2140051.gif album2140050.gif album2140049.gif album2140048.gif album2140047.gif album2140046.gif album2140045.gif album2140037.jpg
Couche 1 :
La plupart des squelettes d'iguanodons se trouvaient à 322 m, parmi des fossiles de poissons, de crocodiles et de tortues.
 
Couche 2 : D'autres squelettes ont été découverts quelques années plus tard à 355 m de la surface. Ce furent les derniers iguanodons découverts à Bernissart.
Couches rocheuses : Les squelettes furent découverts dans du grès et de la boue entre des couvhes de calcaire et de la houille.
france.gif album2140040.gif

Le premier montage d’un iguanodon sur deux pattes a été effectué par L. De Pauw sous la direction de L. Dollo. Celui-ci, convaincu que les iguanodons étaient bipèdes, propose comme modèles des squelettes de kangourou (pour la queue) et d’autruche (pour le bassin et les pattes arrière).

D’après lui, la queue posée sur le sol au repos se redressait pendant la marche pour faire contrepoids au reste du corps.

 

Les tunnels étaient étroits et des risques d'effondrement et d'inondation souterraine menaçaient les fouilleurs.

 

Une fois dégagés de la gangue rocheuse, les os fossiles étaient remontés à la surface par les monte-charges de la mine.

 

A mesure qu'ils découvraient des fossiles à diverses profondeurs, les mineurs délaissèrent peu à peu le charbon afin de se concentrer sur les dinosaures.

 

Cette scène montre les équipes d'ouvriers chargées de cataloguer et de préparer les os.

album2140039.gif album2140038.gif album2140037.gif album2140036.gif album2140035.gif album2140034.gif album2140033.gif album2140032.gif album2140031.gif album2140030.gif album2140029.gif album2140028.gif album2140027.gif album2140026.gif album2140025.gif album2140024.gif album2140023.gif album2140022.gif album2140021.gif album2140020.gif album2140019.gif album2140018.gif Traces d'ossements de dinosaures à Bernissart – Echo – 09/12/2002 album2140016.gif album2140015.gif album2140014.gif album2140013.gif album2140012.gif album2140011.gif album2140010.gif album2140009.gif album2140008.gif album2140007.gif album2140006.gif album2140005.gif album2140004.gif album2140003.gif
- 1987
- 1988 - 1989
- 1993 - 1995
- 1998
- 2000 - 2001
- 2002
album2140002.gif
- 2003
album2140001.gif
red5np9icgnnst3jlb53t7kbsb0h5_1369686183.0212animation3_250.gif red5np9icgnnst3jlb53t7kbsb0h5_1369686359.1489animation3_250.gif