LES DIFFERENTES CAUSES ENVISAGEES
LES CAUSES PHYSIOLOGIQUES
 
- le glissement des disques vertébraux, qui aurait provoqué un affaissement.
 
- la forte diminution de l'activité sexuelle.
 
- le manque de femelles
 
- le dysfonctionnement des hormones de croissance.
 
- une arthrite endémique.
 
- des épidémies, telles que la grippe, le rhume.
Mais, rien ne le prouve. En outre, celà explique difficilement cette extinction massive sur toute la surface
En effet, , il existait une grande diversité de dinosaures : très grands ou tout petits, tropicaux ou polaires, carnivores ou herbivores... Il est difficile d'admettre qu'un même agent pathogène puisse détruire ces différentes espèces. A fortiori on ne comprend pas qu'il s'attaque aussi à des animaux marins. planète. D'autre part, les grandes épidémies tuent une partie conséquente d'une population, mais il y a toujours quelques individus protégés, par le hasard de leur patrimoine génétique.
 
- des attaques parasitaires.
 
- des défauts au niveau des neurones et de l'ADN.
LA SENESCENCE
 
La ligne évolutive des dinosaures aurait été trop vieille pour affronter de nouvelles adaptations.
 
Ainsi, certains scientifiques pensent que la durée de vie des dinosaures les aurait empêcher de s'adapter rapidement aux nouvelles conditions environnementales.
 
 
INTERACTIONS BIOTIQUES
 
- la concurrence des mammifères : la destruction des nids de dinosaures par des mammifères mangeurs d'œufs. Il est peu vraisemblable que toute une classe d'espèces ait disparu relativement rapidement et à l'échelle terrestre suite à une prédation sur ses nids. D'autant plus que cette disparition de masse ne touche pas que les dinosaures.  
 
- la prédation excessive de la part des carnivores, qui aurait entraîné des déséquilibres dans la chaîne alimentaire.
 
- la modification de la flore : les premières plantes angiospermes (plantes à fleur) apparaissent à la fin du Crétacé, entrainant des changement dans la chaîne alimentaire.
 
- l'intoxication des dinosaures par les alcaloïdes contenus dans de nouvelles lignées de plantes. Or, les dinosaures n'étaient pas tous végétariens. De plus, une telle disparition n'aurait pas été aussi rapide.
LES CAUSES ATMOSPHERIQUES
 
- le climat trop chaud.
 
- le climat trop froid.
 
- le climat trop humide ou trop sec.
 
- les variations de la concentration en oxygène de l'atmosphère.
 
- les variations excessives de la concentration de dioxide de carbone.
 
 
LES CAUSES GEOLOGIQUES
 
- les émissions volcaniques de gaz toxiques.
 
- la régression marine provoquant une diminution de l'espace vital.
 
- l'assèchement des régions lacustres et marécageuses.
 
- le refroidissement des côtes dues à l'ouverture de l'Atlantique méridional et à la pénétration d'eau froide du sud.
 
 
 
 
LES CAUSES ASTRONOMIQUES
 
- émissions solaires modifiant le climat de la Terre.
 
- les radiations cosmiques de rayons ultraviolets causant des mutations génétiques.
 
- les destructions de la couche d'ozone.
 
- l'explosion d'une supernova près de la terre.
 
l'impact d'un astéroïde ou d'une comète divisée en plusieurs fragments.
 
- des pluies intenses
de météorites.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
- l'empoisonnement par des éléments d'origine extraterrestre arrivés sur Terre à la suite d'un impact ou du passage rapproché de corps célestes.
 
- les variations des paramètres orbitaux de la Terre : il s'agit de l'inversion du champ magnétique terrestre. Or, cela s'est produit à plusieurs reprises, avant et après dans l'histoire géologique de la Terre, sans catastrophe de grande ampleur.

 
 
 
 
LES CAUSES BIOLOGIQUES                                                        LES CAUSES PHYSIQUES
red5np9icgnnst3jlb53t7kbsb0h5_1369686183.0212animation3_250.gif