Reconstitution du Volaticotherium antiquus. (Chuang Zhao , Lida Xing)
Un petit mammifère, de la taille d'un écureuil ou d'une chauve-souris, qui vivait il y a 125 millions d'années dans l'actuelle Mongolie, était capable de voler, plus exactement de faire du vol plané. Des chercheurs de l'Institut de paléontologie de Pékin, en Chine, présentent aujourd'hui dans la revue Nature le fossile d'un mammifère d'un genre nouveau, Volaticotherium antiquus, qui vivait dans les arbres et pouvait se laisser glisser sur l'air grâce à une membrane ouverte comme un parachute, le patagium.

Jusqu'à présent, le mammifère volant le plus vieux était un rongeur de 30 millions d'années. Cette découverte repousse donc de 70 millions d'années en arrière la capacité des mammifères à faire du vol plané.

Le fossile de Volaticotherium antiquus, découvert en Mongolie en décembre 2006, dévoile parfaitement son squelette mais aussi les contours du patagium et des poils qui le recouvraient. Equipé d'une long queue pour s'équilibrer en vol, le petit animal avait aussi tout l'attirail nécessaire pour grimper aux arbres et la dentition adéquate pour se nourrir d'insectes.

L'existence de V. antiquus montre une fois de plus que les mammifères du mésozoïque, période dominée par les dinosaures, étaient plus variés qu'on ne pensait. Le vol plané est sans doute apparu plusieurs fois chez les mammifères. V. antiquus appartient à une lignée disparue, expliquent Jin Meng et ses collègues, il n'est pas l'ancêtre des actuels mammifères volants, écureuils, marsupiaux ou chauves-souris.
red5np9icgnnst3jlb53t7kbsb0h5_1369686183.0212animation3_250.gif red5np9icgnnst3jlb53t7kbsb0h5_1369686359.1489animation3_250.gif