En 2007, des paléontologues ont découvert en Chine, dans la province du Hubei, le fossile d'un petit mammifère, Yanoconodon allini, qui apporte de nouveaux éléments sur l'évolution de l'oreille chez les mammifères.

Une nouvelle espèce de mammifère qui vivait il y a environ 125 millions d'années, pendant l'âge d'or des dinosaures, a été découverte en Chine par des paléontologues américains et chinois. Sur ce fossile, quatre petits os situés à la charnière de la mâchoire ont concentré l'attention des chercheurs. Ils permettent de mieux comprendre comment a évolué l'oreille moyenne des mammifères depuis les ancêtres reptiliens, expliquent Zhe-Xi Luo (Carnegie Museum of Natural History, USA) et ses collègues.
Le Yanoconodon allini était un petit mammifère nocturne du Crétacé. (Mark A. Klingler/CMNH)
Parmi les vertébrés, les mammifères possèdent une audition sans pareille grâce aux osselets de son oreille moyenne : le marteau (malleus), l'enclume (incus), l'étrier (stapès), plus l'anneau qui entoure le tympan. Les trois premiers forment une chaîne d'osselets dans l'oreille moyenne qui permet de transmettre vers la cochlée (oreille interne) les vibrations ressenties par le tympan. Cette oreille sophistiquée a évolué pendant des millions d'années chez les mammifères à partir de l'os de la mâchoire des reptiles. Les scientifiques n'ont pas encore reconstitué toutes les étapes qui ont amené ces osselets à se détacher complètement de l'articulation de la mâchoire.
 
C'est là que le fossile de Yanoconodon allini est intéressant. L'oreille de ce petit animal à fourrure de 15 cm de long, au corps très allongé, possède une structure intermédiaire .Les quatre os commencent à se détacher de l'os de la mâchoire mais sont encore loin d'avoir leur forme moderne. Ce qui deviendra l'anneau du tympan n'est encore qu'un vague crochet.

red5np9icgnnst3jlb53t7kbsb0h5_1369686183.0212animation3_250.gif red5np9icgnnst3jlb53t7kbsb0h5_1369686359.1489animation3_250.gif