uk.gif album2043009.gif
L'allosaure serait un descendant de la famille des mégalosauridés.
Ses dents effilées, mesurant 5 à 10 cm, son agilité et sa rapidité en font un terrible carnivore qui était le seul à pouvoir affronter les grands sauropodes. Ses foulées pouvaient atteindre 2 m.


Ses membres postérieurs étaient longs et musclés

Sa longue queue lui permettait d'avoir un parfait équilibre
De nombreuses morsures constatées sur des fossiles de diplodocus permettent de penser qu'il chassait en meute.

Il s'attaquait aussi aux brontosaures.
img269.jpg album2043009.jpg img272.jpg
Jurassique supérieur (155 à 145 M d'années)
 
Ordre : Saurischiens
Sous-ordre : Théropodes
Super - famille : Carnosauriens
Famille : Allosauridés
Genre : Allosaurus
 
Longueur : 9 à 12 mètres
Hauteur : 4,5 mètres
Poids : 2 à 3 tonnes
allosaurus_a.gif
San Diego Natural History Museum
allosaurus_sdnhm.jpg
Squelette d'Allosaurus (Galerie d'Anatomie comparée et de Paléontologie, Jardin des Plantes)
album2043008.jpg france.gif album2043008.gif album2043005.jpg mini_puces25.gif
Comme les autres théropodes, il était capable de s'attaquer aux plus grands des sauropodes. Pouvant atteindre une vitesse de 35km/h, ce devait être un chasseur redoutable.
 
Ainsi, on a par exemple retrouvé des dents d' allosaurus plantées sur un fossile d'apatosaure.
 

 
mini_puces25.gif mini_puces25.gif mini_puces25.gif

Sur cette peinture les carnivores s'attaquent à un Camarasaurus, un herbivore.

allosaurus2.jpg
Peinture à l'huile.  Josef  Moravec
album2043004.gif
Reconstitution du cri d'Allosaurus
allosauretete.jpg
Ses membres antérieurs possédaient trois doigts griffus.
Chaque griffe mesurait 15 cm.

L'étude d'un crâne d'Allosaurus menée par des paléontologues britanniques et américains en 2001 met en lumière l'activité prédatrice d'Allosaurus.

Son crâne était massif sans être lourd. En effet, plusieurs grandes ouvertures entre différents os du crâne permettaient de l'alléger, tout en gardant une grande solidité. De plus, les os mêmes s'articulent librement (caractéristique retrouvée chez d'autres grands carnosaures comme Ceratosaurus), ce qui devait lui conférer une certaine flexibilité.

 

crane_allosaurus.jpg

A partir d'images de fossiles produites par tomographie numérique, les scientifiques ont reconstitué le crâne d'Allosaure pour calculer les propriétés des os et des muscles masticateurs qui les recouvraient sur l'animal vivant.

  

 

Son efficacité n'était donc pas dans la force de son mordant, mais dans sa capacité d'attaquer les proies de front et par surprise.
Ainsi, la technique de chasse de l'Allosaure devait être une attaque éclair, au cours de laquelle il projetait sa tête comme une hache pour découper et arracher des morceaux de chair, à l'instar des varans de Komodo d'aujourd'hui, et contrairement au Tyrannosaurus qui allait jusqu'à broyer les os de ses proies.
Même s'ils ne parvenaient pas toujours à tuer leur victime du premier coup, les profondes blessures causées ne tardent pas à s'infecter en raison des quantités de bactéries et microbes laissées dans les plaies par les dents de ces chasseurs et charognards, et l'animal affaibli devient vite une proie facile...

Ainsi, en appliquant une technique, utilisée pour évaluer notamment la résistance à la traction ou à la compression de structures de génie civil sur ce crâne virtuel, ils en ont déduit que ses mâchoires exerçaient une pression étonnamment faible pour un tel animal: elle était de l'ordre de 200 kg par dent, soit une pression inférieure à celle des loups ou des panthères actuels, et six fois moins importante que celle de son cousin cadet, le Tyrannosaurus rex du Crétacé.
allosauruscrane.jpg allosauruscrane2.jpg album2043003.gif album2043002.gif
1877
Fiche mise
à jour le
22/05/2010
red5np9icgnnst3jlb53t7kbsb0h5_1369686183.0212animation3_250.gif red5np9icgnnst3jlb53t7kbsb0h5_1369686359.1489animation3_250.gif