Les premiers restes d'Ampelosaurus ont été trouvés dans un gisement découvert en 1989, près de Campagne-sur-Aude.

A ce jour, une seule espèce a été décrite, Ampelosaurus atacis (Le Loeuff, 1995), qui est probablement proche des genres Saltasaurus (Argentine) et Titanosaurus (Inde).

La plupart des os du squelette de ce dinosaure ont été retrouvés, provenant de plusieurs individus, y compris une grande partie du crâne.

 

 

Crétacé supérieur (75 à 70 M d'années)
 
Ordre : Saurischiens
Sous-ordre : Sauropodes
Super-famille : Saurodopomorphes
Famille : Titanosauridés
Genre : Ampelosaurus
 
Longueur : 15 à 18 mètres
Hauteur : 4 mètres
Poids : 7 tonnes

Un troupeau d'Ampelosaurus s'abreuvant dans une riviére du sud de la France.

Squelette reconstitué d’Ampelosaurus atacis.
Photo prise au musée des dinosaures d’Espéraza (©Velou)

Des gastrolites ont été retrouvées associées à Ampelosaurus. Les gastrolites sont des pierres arrondies et dépolies que l'on a retrouvé dans la cage thoracique de certains dinosaures. On pense qu'elles les aidaient à broyer la nourriture ingérée dans leur estomac. Ainsi, les ampélosaures devaient avaler des pierres et les stocker dans une sorte de gésier. Ce broyage des aliments par des pierres devait sans doute compenser la faiblesse des dents de l'ampélosaure, semblables à celles du Diplodocus.

album2036005.jpg mini_puces25.gif
Voici les 3 vertèbres dorsales qui ont servi à désigner le type d'Ampelosaurus.

Les vertèbres d'Ampélosaurus sont  caractéristiques de celles des Titanosaures : une face concave et l'autre convexe.
Quatre ostéodermes de tailles et de formes différentes ont été aussi relevés.
 
Photo ci-dessus : Ostéodermes de 30 cm
de long.

En 2000, un squelette relativement complet d'un jeune adulte a été découvert par une étudiante, Eva Moran, ce qui a valu à ce fossile le surnom d'Eva, fossile exposé depuis 2007 au Musée des Dinosaures d'Espéraza. Le squelette a été retrouvé avec la plus grande partie du crâne et la mâchoire inférieure.

Comme beaucoup de sauropodes il était bâti avec un long cou, une petite tête et une longue queue. Ampelosaurus présente deux particularités majeures :

Ensuite, ce groupe a décliné progressivement jusqu'au Crétacé.

Ampelosaurus indique par conséquent que les titanosauridés sont restés relativement nombreux pendant le Campanien (environ 75 millions d'années) et le Maastrichtien inférieur (environ 70 Millions d'années) en Europe. 

Ainsi, la diversité des titanosauridés, il y a 75-70 millions d'années, était plus importante qu'à la toute fin de l'ère des dinosaures.
On pense que ce relatif déclin des titanosaures, parallèle au développement des hadrosauridés, serait dû à une dégradation climatique
vers la fin du Crétacé, avec le passage d'un climat sub-tropical à un climat plus tempéré dans le sud de l'Europe.

Il est donc possible que ces plaques aidaient juste à supporter la colonne vertébrale.

album2036002.gif
1995
Fiche mise
à jour le
02/10/2011
red5np9icgnnst3jlb53t7kbsb0h5_1369686183.0212animation3_250.gif red5np9icgnnst3jlb53t7kbsb0h5_1369686359.1489animation3_250.gif