Jurassique inférieur (220 à 190 M d'années)
 
Ordre : Saurischiens
Sous-ordre : Théropodes
Superfamille : Cœlurosauriens
Famille : Cœlophysidés
Genre : Dilophosaurus
 
Longueur : 6 mètres
Hauteur : 2,5 mètres
Poids : 300 à 450 kg
album2024006.gif album2024004.jpg dilophosaurus_a.gif

Dilophosaurus est l'un des plus anciens théropodes connus.

C'est l'un des premiers grands dinosaures prédateurs ayant existé sur Terre.

On a découvert les squelettes partiels d'une demi-douzaine de jeunes et d'adultes en Arizona ainsi qu'un gisement en Chine.

En outre, les paléontoloques pensent avoir découvert une empreinte de Dilophosaurus dans l'Utah (Red Fleet Dinosaur Tracks Park de Northeastern) en 2007.

Bien qu'étant doté d'une gueule particulièrement étroite et souple, ses dents pourtant ne semblent pas avoir été faites pour chasser de grandes proies : étroites et pointues, elles se seraient tout de suite brisées, à ce que pensent certains chercheurs, à vouloir mordre dans un os.

 

Il existe une autre espèce de Dilophosaure, le Dilophosaurus Sinensis, qui pourrait ou non appartenir à ce genre. Il pourrait être plus proche du théropode antarctique, le Cryolophosaurus, d'après le fait que l'extrémité antérieure de l'os jugal ne fait pas partie de la fenêtre antorbitale interne et que la rangée de dents de la mâchoire supérieure est totalement en avant de l'orbite et se termine avant le support vertical de l'os lacrymal. Cette espèce a été découverte dans la province du Yunnan en Chine, avec le prosauropode Yunnanosa.

Son long corps svelte et athlétique permettait au Dilophosaurus de chasser des proies imposantes comme le Plateosaurus comme des proies beaucoup plus petites comme des petits mammifères et des lézards qu’il allait chercher dans les broussailles ou les crevasses des rochers.

Aussi longue que son corps, sa queue permettait à Dilophosaurus de garder son équilibre tout en pourchassant une proie.

Son crâne diffère de celui des dinosaures carnivores qui ont suivi, car il possédait des articulations qui lui permettaient de plisser le nez et une paire de crêtes osseuses sur la tête.

Des études menées par Robert Gay tendent à montrer que ces crêtes étaient plus grandes chez un sexe que chez l'autre. Elles étaient donc peut-être des accessoires visuels de parade.

Il est donc très vraisemblable qu'il tuait sa victime à l'aide des griffes qu'il portait aux pattes avant et arrière.

album2024001.gif mini_puces25.gif mini_puces25.gif
1970
Fiche mise
à jour le
12/06/2009
red5np9icgnnst3jlb53t7kbsb0h5_1369686183.0212animation3_250.gif red5np9icgnnst3jlb53t7kbsb0h5_1369686359.1489animation3_250.gif